Une histoire de ROL (mot non admis)

Une histoire de ROL  (mot non admis)

Les repas de mon grand père ne variaient pas beaucoup. Une soupe qu’il terminait en faisant CHABROL (chabrot), un bon morceau de MUROL avec un ou deux verres de POMEROL (on ne se refuse rien !).

Le repas était suivi systématiquement d’une sieste sous un AROL (arole, arolle) . Puis il passait tout sa journée dans un hangar. Un vrai BROL !!!

Des carburants ou hydrocarbures de tout genre : CARBUROL , FURFUROL, PYRROL (pyrrole) et du STYROL (styrène).

De l’ARGYROL (antiseptique, des fois que…) trainait dans une boîte, d’où sortait du STEROL (resté collé sur la table, ouais bof !).

Le clou de l’inventaire, un bidon de GLYCEROL au fond du hangar.

 

« Papy , un jour tu vas tout faire sauter, c’est sur ! »

Ah oui, tu crois ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s