Archives de Catégorie: Fiche ODS7

Une histoire d’OP

Pour me rendre à un match de rugby je fis de l’AUTOSTOP. Premier véhicule à passer,       un CHOP qui ne marqua même pas le STOP .

quel « SALOP » me dis-je. Sans doute TROP fort car le skin qui conduisait, s’arrêta un peu plus loin et sortit de sa sacoche un DOP . Je m’enfuis au grand GALOP me planquer derrière un fourré.

Une fois le véhicule reparti, je me remis sur la route et là par chance s’arrêta une voiture.

« La musique ne vous dérange pas, j’écoute surtout de la POP et aussi un peu de BOP,          écoutez ce morceau, il est au TOP »

J’arrivais enfin au stade pour voir le match. Le stade était bien rempli. Le KOP  d’habitude très bruyant, fut refroidi lorsqu’un joueur fit un FLOP sur une tentative de DROP.

(Ce n’est pas un SCOOP de dire que ce joueur avait les pieds carrés).

Pas très grave : à la mi-temps une BOSKOOP avec du BISHOP nous a remonté le moral.


« HOP, hop …. L’histoire n’est pas finie, il te manque 4 mots. »

Oui, mais acheter du SIROP dans un CINESHOP (magasin d’article de cinéma) pour le boire sur mon SLOOP, 9a ne le faisait pas dans cette histoire !

Autant retourner dans mon WORKSHOP travailler une nouvelle histoire !

WORKSHOP

Une histoire de ROL (mot non admis)

Une histoire de ROL  (mot non admis)

Les repas de mon grand père ne variaient pas beaucoup. Une soupe qu’il terminait en faisant CHABROL (chabrot), un bon morceau de MUROL avec un ou deux verres de POMEROL (on ne se refuse rien !).

Le repas était suivi systématiquement d’une sieste sous un AROL (arole, arolle) . Puis il passait tout sa journée dans un hangar. Un vrai BROL !!!

Des carburants ou hydrocarbures de tout genre : CARBUROL , FURFUROL, PYRROL (pyrrole) et du STYROL (styrène).

De l’ARGYROL (antiseptique, des fois que…) trainait dans une boîte, d’où sortait du STEROL (resté collé sur la table, ouais bof !).

Le clou de l’inventaire, un bidon de GLYCEROL au fond du hangar.

 

« Papy , un jour tu vas tout faire sauter, c’est sur ! »

Ah oui, tu crois ?

FIN

classement   » anagrammes, cousins, 6+1, 7+1 et 8 – 1″

Les mots en rouge sont intransitifs ou invariables. Les mots soulignés sont accompagnés d’une illustration mise en fin de fiche.

ANAGRAMMES

AFFIN ENFIN BIFFIN COFFIN MUFFIN PUFFIN SURFIN COUFFIN AIGREFIN HYPERFIN SUPERFIN ULTRAFIN   pas de solution

FIN-nif / AFIN-naïf /  EGLEFIN-feeling  /  AIGLEFIN-infligea  /  EXTRAFIN-refixant  /

COUSINS 

 même ordre des lettres, seule une lettre change

 AFFIN BIFFIN COFFIN COUFFIN EGLEFIN EXTRAFIN HYPERFIN SUPERFIN

ULTRAFIN pas de solution

FIN   din-fan-fia-fic-fie-fil-fis-fit-fiu-fon-fun-gin-lin-min-pin-qin-tin-vin-yin                           

AFIN asin

ENFIN   engin

MUFFIN   puffin

PUFFIN   muffin

SURFIN   surfil-surfis-surfit

AIGLEFIN aigrefin

AIGREFIN   aiglefin

6+1

Les pluriels (lorsqu’il n’y a pas d’anagramme) ne sont pas signalés.

BIFFIN   MUFFIN PUFFIN  pas de solution   

COFFIN   +H CHIFFON   +U COUFFIN     
SURFIN   +A  RUFIANS  +E  INFUSER  SNIFEUR  SURFINE  +O  FOURNIS  fournir  FUIRONS  fuir

7+1

Les pluriels (lorsqu’il n’y a pas d’anagramme) ne sont pas signalés.

 COUFFIN  seulement le S 

EGLEFIN   sur les lettres de OUAIS

+A  ENFILAGE  +I  INFLIGEE  infliger +O  FIGNOLEE  fignoler  +S  EGLEFINS  FEELINGS    +U  FLINGUEE  flinguer

8-1

AIGLEFIN  -A  INFLIGE infliger  INGELIF   -G   ENFILAI  enfiler  LENIFIA  lénifier                 -N   GELIFIA  gélifier      

AIGREFIN   -F  GAINIER  INGERAI  ingérer   -G  FREINAI  freiner  INFERAI  inférer  RIFAINE    -N  FIGERAI  figer 

EXTRAFIN   -N  REFIXAT refixer   -R  FIXANTE   -X  FRAIENT  frayer  FREINAT  freiner  INFERAI    inférer

 HYPERFIN   seulement le S   

SUPERFIN   -F   PRUINES  PURINES  puriner  RUPINES  rupiner   -P   INFUSER  SNIFEUR  SURFINE 

 ULTRAFIN    sur les lettres de FUR

-F  RUILANT  ruiler   -R  INFLUAT  influer   -U  RIFLANT  rifler

Les mots en BAR

Lors d’un voyage en Amérique du sud, je me suis arrêté dans un BAR plutôt un MINIBAR. Drôle d’endroit. Des photos accrochées, celle de Pablo ESCOBAR, une de l’île de la réunion qui me laissait croire que le patron devait être un MALBAR.

Le patron, parlons-en ! Habillé d’un simple CALBAR accompagné d’une serveuse qui laissait largement entrevoir ses NIBAR

Les clients n’étaient pas plus rassurants, un MALABAR sapé d’un TABAR jouait avec un LOUBAR au ZANZIBAR.

Je ne vous fais pas un CROBAR, j’avais le trouillomètre à zéro (même en le mesurant en CENTIBAR, voire en MILLIBAR, il était très bas).

Le patron voyant ma gêne, me dit :

« Si t’es pas content, va donc en face. C’est un MILKBAR ou tu pourras jouer du SABAR avec des gens qui fréquentent le MINBAR! »

 

Je ne sais pas pourquoi, mais finalement j’ai changé de quartier

« Entrées précédentes