Décès de Jeannine Pelvin


 

Jeannine l’éternelle… nous quitte

Jeannine est une mémoire du scrabble breton et plus précisément du scrabble morbihannais. Dans les années 90 elle œuvrait déjà à Arzon avec son Lulu, alors président de ce club. Toujours là pour l’aider, le tempérer, mais toujours en retrait.

Discrète et efficace, elle a arbitré jusqu’au bout les tournois de Sarzeau et autres compétitions. Pendant de longues années passées dans le 56, je l’ai sollicitée.

Sa seule réponse : « tu peux compter sur moi !». Eh on a pu compter sur elle ! Maintenant elle a rejoint son Lulu pour toujours !

Elle est l’exemple de la personne que l’on ne voyait, ni n’entendait jamais. Elle était heureuse d’être parmi nous. « Tu vois Jean-Marc, à mon âge je suis encore là ! » disait-elle avec un sourire malicieux qui n’appartenait qu’à elle.

Jeannine, tous les scrabbleurs qui t’ont connue sont tristes. Même si nous savions que l’arbitrage des tournois était terminé pour toi, on espérait quand même te revoir au milieu des arbitres à corriger les joueurs. Le sort en a décidé autrement.

Sur le plan personnel tu fais partie des gens qui ont compté pour moi et avec qui j’ai passé de supers moments. Tu étais et tu resteras  une de mes mamies préférées.

Jean-Marc Delcourt 

2 Commentaires

Laisser un commentaire