Archives de Catégorie: DECES

Décès de Jean-Paul Fleuret de Quiberon

Jean-Paul, tu vas nous manquer…

 

Tu étais sûrement la personne qui ne jouait pas au scrabble, la plus connue des scrabbleurs.

  • « Vous connaissez Jean-Paul de Quiberon ? »
  • « Qui ? »
  • « Jean Paul, vous savez le monsieur avec de beaux cheveux blancs, qui courait de partout sans jamais paraître se fatiguer. Le monsieur qui prenait de superbes photos de joueurs dans des situations pas toujours attendues. qui avait toujours le sourire, se fondait dans l’organisation de Quiberon, comme si cela faisait vingt-ans qu’on le faisait. »
  • « Oui, je vois bien ! »
  • « Il vient de nous quitter, la maladie a eu raison de lui. »

Merde ! (tant pis si je suis grossier), c’est pas juste. On avait plein d’idées pour continuer de faire de ce Festival, une semaine particulière, pour les joueurs et les bénévoles. Pas d’inquiétude Jean-Paul on va se venger pour toi. On va le continuer, à notre manière à nous. Tu sais ce que je veux dire…

Et on va s’occuper de Colette, on va l’entourer du mieux qu’on pourra.

J’ai envie de pleurer, et je le ferai peut-être. J’ai mal partout, mais ça passera parce que je penserai souvent à toi et je ne serai plus triste. Je continuerai tant que je pourrai à œuvrer pour rendre les gens heureux, comme tu le disais souvent.

La famille du scrabble te remercie, de ce que tu as fait pour nous.

Amitiés (le mot est faible)

Jean-Marc

 

 

Décès de René Auberville ancien président du club d’Ambon

René, vient de partir…discrètement, sans faire de bruit.

Il était revenu parmi nous, après quelques années d’absence, lorsque Christiane WYNS décida de remonter le club d’AMBON.

Cà l’a rendu heureux :

« c’est génial, je vais pouvoir jouer de temps en temps ». Il venait de fêter ses 86 ans.

René était le fondateur du club d’Ambon, il faut remonter au siècle dernier.

Quelle joie pour lui de revoir un tournoi s’organiser chez lui, dans sa salle, plus de 20 ans après. Il s’est même permis de remporter une coupe ce jour là.

Il partageait le scrabble avec la passion des voitures anciennes.

Il m’avait dit se sentir fatigué, qu’il avait laissé tomber sa passion des vieilles voitures en les revendant tranquillement l’une après l’autre,  qu’ il aimait venir au club d’Ambon faire sa partie hebdomadaire.

Il avait horreur des histoires de personnes. Il est parti comme il était, discret et sans bruit.

Au revoir René, je suis content d’avoir pu te côtoyer et te revoir. Merci pour tous les souvenirs que nous avons partagés.

Jean-Marc

Décès de Jeannine Pelvin


 

Jeannine l’éternelle… nous quitte

Jeannine est une mémoire du scrabble breton et plus précisément du scrabble morbihannais. Dans les années 90 elle œuvrait déjà à Arzon avec son Lulu, alors président de ce club. Toujours là pour l’aider, le tempérer, mais toujours en retrait.

Discrète et efficace, elle a arbitré jusqu’au bout les tournois de Sarzeau et autres compétitions. Pendant de longues années passées dans le 56, je l’ai sollicitée.

Sa seule réponse : « tu peux compter sur moi !». Eh on a pu compter sur elle ! Maintenant elle a rejoint son Lulu pour toujours !

Elle est l’exemple de la personne que l’on ne voyait, ni n’entendait jamais. Elle était heureuse d’être parmi nous. « Tu vois Jean-Marc, à mon âge je suis encore là ! » disait-elle avec un sourire malicieux qui n’appartenait qu’à elle.

Jeannine, tous les scrabbleurs qui t’ont connue sont tristes. Même si nous savions que l’arbitrage des tournois était terminé pour toi, on espérait quand même te revoir au milieu des arbitres à corriger les joueurs. Le sort en a décidé autrement.

Sur le plan personnel tu fais partie des gens qui ont compté pour moi et avec qui j’ai passé de supers moments. Tu étais et tu resteras  une de mes mamies préférées.

Jean-Marc Delcourt