Présentation

Le Classique , l’autre façon de jouer au scrabble

– Le Scrabble classique est la façon de jouer la plus répandue dans le grand public.

En s’ouvrant à cette formule, la Fédération Française de Scrabble et ses comités régionaux proposent au plus grand nombre de passer du loisir à la compétition dans la continuité.

– Ne pensez pas que le hasard seul décidera de l’issue de la partie : en club et en compétition, les rencontres ne se jouent qu’en face-à-face ce qui permet à  la stratégie de jouer le premier rôle.

– Il faut adapter sa façon de jouer à celle de l’adversaire, être capable de gérer les infortunes de tirage, d’anticiper et préparer ses coups !
– Chaleur et convivialité d’une rencontre humaine : Jouer quarante à cinquante minutes en face-à-face avec des joueurs de tout niveau, et pouvoir analyser la rencontre ensuite, est souvent riche d’enseignements.

– Pas de discussions stériles sur la validité de tel ou tel mot: un seul dictionnaire de référence, admis par tous et édité sous l’égide de la Fédération Internationale de Scrabble Francophone : L’OFFICIEL DU JEU SCRABBLE®.

– Quel que soit la formule de jeu (Classique ou Duplicate), l’activité est reconnue pour développer concentration, mémoire, vivacité, calcul mental, facultés combinatoires et connaissance de la langue.

– Vous jouez en Classique en famille ou sur internet ?… Venez affronter vos adversaires en direct dans les clubs affiliés à la FFSc… Fair-play et convivialité au rendez-vous !…

Classique ? Mais comment ?

La règle est celle du jeu de Scrabble vendu dans le commerce, mais les parties se disputent uniquement entre deux joueurs.

Les quelques précisions ci-dessous ne concernent que l’organisation pratique de la partie, pour limiter au maximum d’éventuels litiges.

Pratiquement :

  • Chaque joueur dispose d’un crédit temps (généralement 25 ou 20 minutes) qu’il est libre d’utiliser à sa guise. Ce temps est réglé par une pendule d’échecs.
  • Ils disposent également d’une feuille de marque, leur permettant de noter les coups joués et de compter les points.
  • Les lettres sont piochées une à une dans le sac (porté à hauteur d’yeux), et posées sur la table face cachées, afin que l’adversaire puisse contrôler le nombre de lettres piochées. Ensuite, le joueur les dispose sur son chevalet.
  • Chacun, à son tour de jeu, pose son mot sur la grille, annonce le score, tourne la grille vers son adversaire, et bascule la pendule pour (re)lancer le minuteur adverse.
    Enfin, il pioche comme indiqué ci-dessus les lettres nécessaires pour compléter son chevalet.
  • L’adversaire peut contester le mot joué (ou un ou plusieurs mots formés).
    Il doit le faire en déclarant « Je conteste », et en mettant la pendule en pause AVANT que l’adversaire ait retourné une des lettres nouvellement piochées.
  • Cette contestation est ensuite réglée soit en faisant appel à l’arbitre ; soit en vérifiant ensemble le(s) mot(s) contesté(s) sur un ordinateur équipé du logiciel Valmots (*).
  • En fin de partie, les deux joueurs comparent leur feuille de marque, s’accordent sur le score final de chacun (au besoin en recomptant certains coups), et, en tournoi homologué, signent conjointement la feuille de match qui permettra à l’arbitre d’organiser la ronde suivante.

* Valmots  : Édité par la FISF (Fédéraion Internationale de Scrabble Francophone), ce logiciel permet la simple vérification des mots joués, en cas de contestation.
Il ne donne aucune autre indication, comme la consultation du dictionnaire pourrait en induire (prolongements possibles etc…).
En libre service lors des tournois, il peut soulager la tâche de l’arbitre au point de lui permettre de participer lui-même à la compétition.

Les compétitions :

Au niveau national :

– Le championnat de France Classique est open, il réunit une centaine de joueurs sur 16 rondes.

– La finale du championnat de France Interclubs Classique, réunit les équipes ayant remporté leur championnat régional. Les équipes sont composées de 3 joueurs.

 Au niveau Régional :

– Le Championnat régional est open. La dernière édition a réuni 22 joueurs en 5 rondes.

– Le championnat interclubs (équipes de trois joueurs, autant d’équipes par club que souhaité).

– Tournois de club.

Conseils aux débutants

Dans la formule classique, il faut, bien sûr, marquer le plus de points possible, mais il faut rester prudent quant aux ouvertures offertes à l’adversaire, et attentif au reliquat sur son chevalet.

La grille :

Toujours comparer le bénéfice du coup joué avec le profit que l’adversaire peut tirer d’un ouverture facilement exploitable : cases rouges ; cases rose et cases bleu-marine en pivot ; etc…
– Évitez de poser les voyelles à côté de cases bleu clair ou bleu marine : risque de pivot lucratif avec une lettre chère (AY, EX, XI, KA, JE, …), ou semi-chère (AH, HA, VE, FI, …)

Le reliquat :

– Utiliser la feuille de reliquat pour connaître les lettres restant dans le sac : économiser les voyelles s’il en reste peu, ne pas espérer piocher un U alors qu’ils ont tous été joués.
– Le meilleur reliquat tend à se rapprocher du tirage idéal AEINRST, mais il faut également tenir compte des places ouvertes sur le jeu, et des combinaisons possible (expl : CH, MB, MP), des rallonges possibles ouvrant la grille (expl : (G)EX, OU(D), etc…).
– Changer ses lettres, peut s’avérer utile si aucune solution jouable ne permet d’améliorer son chevalet (en éliminant les doublons fâcheux par exemple).

Début de partie :

Un Scrabble sinon rien ?…

Pas si simple : une solution à 30 points ou plus, si elle laisse un reliquat convenable est tout à fait valable.

Sinon, mieux vaut changer des lettres que de passer en espérant que votre adversaire pose le « E » espéré : il y a de forte chance qu’il profite de l’aubaine pour améliorer son chevalet en changeant des lettres, et vous ramène à votre point de départ !

Fin de partie :

Les meilleurs joueurs font souvent la différence dans les derniers coups, lorsqu’ils savent quelles sont les possibilités de leur adversaire.
Attention aux lettres chères qui peuvent peser lourd si elle restent sur votre chevalet ! Si le Q ou le W (en particulier) ne sont pas sortis, veiller à garder une solution pour les poser. Si vous disposez d’une certaine avance au score, ne laissez pas la dernière place de Scrabble ouverte inconsidérément.

Plus d’infos :

Marcel JOLLY